Arête Crabioules – Lézat & Rachou au Quayrat

Traversée de pics d'Éristé
Posets, Pics d’Eriste et Schrader
16 août 2020
Retour

Arête Crabioules – Lézat & Rachou au Quayrat

 
 
 
Sur trois jours, nous avons fait le tour du Cirque des Crabioules avec deux nuits en refuge, au Maupas et au Portillon.

Le premier matin, nous avions rendez-vous au bout des allées d'Étigny à Luchon pour boire un café, puis direction la Vallée du Lys.
Nous avons bouclé nos sac à dos, puis prit le sentier du refuge du Maupas. L'arrivée au refuge nous sommes accueillis parfaitement, comme d'habitude.
Après avoir prit notre repas, nous reprenons nos sacs un peu allégés et montons au pied des petits contreforts derrière le refuge, puis nous revoyons les différentes techniques d'assurages et de protections que nous utiliserons durant les deux prochains jours.
En fin d'après-midi nous redescendons au refuge...

Deuxième jour, le soleil se lève tout juste au moment du départ, nous profitons du festival de couleurs qu'il nous offre durant la montée à la Porte d'Enfer.
Nous poursuivons jusqu'au col des Crabioules, en passant par les Rochers Rouges qui nous permettent d'éviter les névés et surtout d'alléger nos sacs.
Au col des Crabioules, nous nous équipons, encordons et commençons la course. Nous sommes précédés d'une cordée avec qui nous avons mangé au refuge hier soir. Au sommet Oriental des Crabioules nous rencontrons un guide basque avec deux clients, comme c'est la première fois qu'il parcourt l'arête, il me laisse passer devant: je servirai de topo.
Nous enchaînons les passages: pointe Mamy, pointe de Lacque, gendarmes Blanc (toujours un peu coriace), les quatre pointes du Lézat et nous débouchons au sommet. Le temps est splendide, nous apercevons les principaux sommets des Pyrénées: Aneto, Posets, Schrader, Munia, Vignemale, Néouvielle...
Puis nous revenons sur nos pas d'une centaine de mètre et descendons au refuge du Portillon par la voie normale.
Et comme à chaque fois chez Régis, nous passons un bonne soirée.

Troisième jours, nous descendons sous le barrage et rejoignons le pied de l'arête Rachou.
Le bon vieux Guide Ollivier n'est pas toujours évidant à suivre... Du coup je me suis trompé à l'attaque, ce qui nous a valu une petite originalité: nous avons remonté une cheminée d'abord herbeuse, puis intérieure. Ensuite nous avons poursuivi le fil de l'arête jusqu'au sommet en moins de trois heures.
Évidement pour valider le sommet, nous avons gravis le bloc sommital.
Pour redescendre à la vallée du Lys, nous sommes passés par le col du Quayrat, la cabane et les mines des Crabioules, et le Gouffre d'Enfer.
 
 
 
 

Sur trois jours, nous avons fait le tour du Cirque des Crabioules avec deux nuits en refuge, au Maupas et au Portillon…